2000 1989
 
 . .

 | 
 

 La tragdie des Bradley ; Un Dallas bien de chez nous

   
Admin
Admin
avatar

: 116
: 10/07/2007

: La tragdie des Bradley ; Un Dallas bien de chez nous    02, 2010 12:03 pm

La famille du clbre transporteur face la sordide ralit des hritages litigieux

La tragdie des Bradley

Aprs les manuvres qui ont abouti dpouiller la famille Bradley de l'hritage laiss par le pre fondateur, de 1966 1983, une autre tourmente a happ Rita Bradley, sa mre, Irne et son frre Abderrazak. La famille s'oppose Mustapha Jaffal, mari de Nadia Bradley, notre consur disparue en 1995,
et l'accuse de captation d'hritage. Chronique d'un drame familial.






Nadia Bradley



La famille Bradley, une dynastie en fait, car elle en a les airs et la rputation, n'a pas t mnage par la vie. Son destin sort tout droit des chroniques familiales que l'on retrouve dans le roman populaire franais de la fin du XIX sicle. Les pripties judiciaires qui ont suivi le dcs du pre, Bachir Bradley, en 1966, et celui de sa fille, Nadia, notre consur, en 1995, pour une question d'hritage, chaque fois, accentuent cette impression de ligne secoue par les alas de la vie et donnent aux vnements vcus par cette famille des airs de Dallas urbain.
Au grand dpit des membres de la famille qui se seraient volontiers passs de cette "renomme. Pour les Casablancais, disons que la vie de la famille Bradley a chang de dimension en changeant de dcor. Il tait populeux, Route de Mdiouna, c'est l que se trouve le sige de la Socit des Transports Bradley qui ont fait la fortune de la famille.

Un Dallas bien de chez nous

Le cadre deviendra ais Boulevard Massira, la premire "rsidence familiale, une villa de location. Puis vraiment aristocratique, en 1994, Anfa, dans une villa achete, cette fois-ci. De la rumeur et des foules de la Route de Mdiouna on est pass un quartier rsidentiel l'cart du bruit et de la foule, un bout de Californie pos au milieu de l'ombre, de la verdure et des fleurs. Et en changeant de dcor, la saga des Bradley a chang de mesure. Le chef de la famille, ds 1982, c'est Nadia, ne en 1945, dcde le 10 aot 1995. La rumeur aidant, les conflits qui ont prouv les Bradley ont failli faire passer au second plan leur travail auquel ils doivent leur ascension et la vie engage de Nadia, et Rita Marleine Bradley, sa cadette, ne en 1950.
http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_453/ph_453/nadia%25rita.jpg

http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_453/ph_453/Irene.jpg


Rita et Nadia Bradley.


La villa des Bradley respire une atmosphre de fin de rgne, tout est feutr, la maison noye dans une pnombre somptueuse semble regretter l'absence d'un matre des lieux, parti un peu tt pour la sant qu'on lui connaissait. Mais trangement, la maison vibre encore de la prsence de Nadia, l'grie de la famille, la femme qui vivait dans un tourbillon perptuel. La maison calme n'est pas silencieuse, mais tout est feutr, elle semble tasse, comme pour affronter un univers hostile, d'ailleurs sa clture est en dur, cela n'en fait pas une forteresse, mais un foyer que l'on veut soustraire aux intrus.
Le grand hall d'entre sent la fois Marrakech, la Chine et Paris seizime. Le poste de tlvision semble se satisfaire d'tre peine admis dans un monde immuable.
On peut mme y sentir l'atmosphre raffine la mode tolstoenne, un rien fane, mais qui ne s'avachit pas. Sourcilleuse sur le dcorum et les rituels. Irne Bradley Pellicer, "Madame mre", regrette les annes 40 o le Maroc tait plus riant: l y avait des camions qui arrivaient chargs de fruits et de lgumes pour les dcharger au port de Casablanca, et les files allaient jusqu' An Seba". Elle a arrt de se sentir dans un monde familier en 1966. Et le monde n'pargnera pas son cur de femme et de mre.

Irne Bradley


Son poux, Bachir Bradley, le fondateur est n dans la rgion d'Essaouira, chez les Chiadmas en 1905. Il monte Casablanca o il pouse, en 1942, Irne Pellicer, une sage-femme, fille d'exploitants franais d'origine espagnole spcialiss dans les primeurs. Bachir Bradley est entr dans le monde des transports par la base. Il a trim dans le cambouis et les pots d'chappement, pour acqurir son premier agrment de transports. Bachir est un homme persvrant qui dveloppe son affaire de transports pas assurs. De son vrai nom, Bachir Benomar Chiadmi El Brada, devenu Bachir Bradley dans cette priode de dbarquement amricain Casablanca, il est second par sa femme qui se sent bien dans le tumulte de la station routire de la Socit des Transports Bradley.
Il avance si rsolument qu'il est lu prsident de l'Association des Transporteurs marocains pendant 13 ans.
Bientt, il prend Rizq Abderrahman et Mohamed Laroussi pour associs, il dtient 50 % du capital des Transports Bradley, ils en ont 25 % chacun. Mohamed Laroussi est le beau-frre d'Irne Pellicer Bradley, il a pous sa sur Antoinette.

Du cambouis la prsidence

L'association avec Laroussi et Rizq cotera cher aux Bradley, en argent et en dconvenues.
Bachir meurt en 1966, en Espagne. Une mort mystrieuse, selon Irne.
C'est elle qui ira enterrer son mari Tanger. À son retour Casablanca, quand elle se rend son travail, elle dcouvre que le garage Bradley a t mis sous scells parce que sa fille Rita est encore mineure. On a essay de prouver que j'tais encore chrtienne, alors que je m'tais convertie l'Islam immdiatement aprs mon mariage. Mais Irne ne peut ni hriter ni tre tutrice de sa propre fille. Alors le juge des mineurs, M. Qarioun, affuble Rita d'un tuteur, Hadj Brahim Moubaraki, un ami de Rizq et Laroussi qui a succd Brahim Bradley la tte de l'Association des transporteurs.
http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_453/ph_453/jeffal.jpg
Mustapha Jaffal


Madame Bradley raconte qu'elle n'a jamais eu accs aux documents contenus dans le coffre-fort de son mari. Rizq Abderrahmane et Mohamed Laroussi diront que les Transports Bradley taient en totale dconfiture, qu'il fallait tout restructurer, en commenant par vendre ce qui tait ingrable. Irne Bradley devait hriter du huitime des biens de son mari, deux parts du restant allant son fils Abderrazak, n en 1943, et une part chacune de ses filles. Mais les associs de Bachir Bradley se mettent vendre des actifs, la socit des Transports Bradley est brade par pans entiers.
Puis le juge des enfants, M. Qarioun, Rizq et Laroussi, les deux associs Hadj Moubaraki, le tuteur lgal de Rita ainsi que deux adouls mettent dfinitivement la famille hors circuit sur la foi d'une econnaissance de dettessigne par Bachir Bradley en faveur de ses associs. Un tour de passe-passe qui dpouille la famille Bradley parce qu'elle n'est pas en situation de se dfendre. Ahmed Rda Guedira, ami du dfunt, est l'avocat de la famille, mais il est trop tard, le coup a t excut presque sans bavure, surtout que Mme Bradley est seule, les enfants font des tudes, ils sont trop jeunes et ils ne se sont jamais intresss la gestion des affaires de Papa.
Il semble que le sort de la famille soit scell. Et les deux hritires ne s'en soucient gure, elles ont d'autres proccupations, dictes par des convictions rvolutionnaires. Elles sont rvoltes par le sort que subissent les Palestiniens.
Alors, en 1970, Nadia et Rita qui faisaient leurs tudes en France vont se lancer dans une terrible aventure dont la famille garde encore les squelles. Elles vont Beyrouth pour rejoindre la Rsistance palestinienne, en adhrant au Front dmocratique de Libration de la Palestine (FDLP) de Nayef Hawatmeh. Tous les journalistes connaissent Nadia Bradley, tous pensent que ce geste lui ressemblait. Rita, un peu dsabuse dit : Nous tions la recherche de notre identit arabe.
La recherche de l'identit arabe va les mener dans les geles israliennes, Rita et Nadia y passeront cinq ans. La premire mission qui leur avait t assigne tait de dynamiter 3 buildings de Tel-Aviv. Le Mossad les cueille leur descente d'avion, l'aroport de Lod.
Les interrogatoires ont dur deux mois, raconte Rita Bradley. C'tait terrible. En 1970, les Israliens ne plaisantaient pas.
Irne Pellicer, la maman plore, leur rend visite aussi souvent qu'elle le peut: Les Juifs occidentaux taient trs durs, les Juifs maghrbins taient plus humains, ils ont gard leur culture.
On s'attendrait aprs cette dsastreuse quipe de deux jeunes femmes en qute de justice, qu'elles retourneraient guries de la rvolution. Il n'en est rien, elles sont plus rvolutionnaires en sortant de prison en 1975, qu'elles ne l'taient leur entre. Elles auront appris la guerre doctobre 1973 dans leur cellule.

Vive la rvolution

Nadia et Rita retournent Beyrouth ds leur libration. Elles sont toujours restes en contact avec le FDLP. Deux jours aprs leur arrive Beyrouth, le Liban s'embrase, c'tait le 27 avril 1975, la longue guerre du Liban va commencer. Le FDLP est en premire ligne, Nadia va travailler la radio du Front, elle va animer une mission, en hbreu -appris en prison- pour expliquer aux Israliens pourquoi les Palestiniens se battent. Nadia et Rita sont actives. Mais Nadia a un soutien affectif dans sa vie de militante pas trs austre: elle a rencontr Mustapha Jaffal, militant palestinien du FDLP, lui aussi, ds son arrive Beyrouth. C'est le grand amour: Nous nous sommes maris 3 mois aprs notre premire rencontre, raconte Mustapha Jaffal. L'amour, la rvolution, la guerre, la vie dbride, tout se mlange. La guerre est rpute tre favorable aux ftes, aux soires et aux nuits trpidantes o l'on court aprs la vie parce qu'on ctoie la mort de prs, tous les jours. Sept ans de guerre civile libanaise, aprs 5 ans de prison en Isral, a forge le caractre, mais du caractre, les deux pasionarias de la rvolution palestinienne en ont, Nadia particulirement.
En 1982, un peu dsabuss, Rita, Nadia Bradley et son mari Mustapha Jaffal dcident de rentrer au Maroc.

De Beyrouth Mdiouna

C'est l'autre vie de Nadia Bradley qui commence. D'abord, elle va faire rouvrir le dossier de l'hritage des Bradley. Un procs retentissant a lieu en 1983, la famille Bradley le gagne avec l'aide de Mustapha Jaffal. Rizq, Laroussi, El Hadj Bahim Moubaraki, le tuteur lgal de Rita, le juge des enfants qui l'a dsign, et les deux adouls qui ont dpouill les Bradley sont coffrs pour abus de biens sociaux, spoliation et autres captations d'hritage. Mais seule Rita Bradley russit rcuprer sa part de la socit des Transports Bradley. Elle la partagera avec les autres membres de la famille.
Nadia entre dans la presse marocaine en 1983. Elle est journaliste au Message de la Nation, le mensuel de l'Union constitutionnelle, puis elle cre son propre journal, Le Libral.
C'est en fait beaucoup plus un statut public, une position politico-sociale qu'une revue qui compte sur ses lecteurs pour prosprer. Nadia qui a du temprament brle la vie par les deux bouts, elle ne peut exister qu'en activit. Est-ce qu'elle dort? Est-ce qu'elle mange? On ne sait, mais elle n'hsite jamais aider un ami, un alli, un confrre, elle a aid des gens monter, mener une vie de fastes, de voyages et de ftes. Elle tait de ces gens qui ne se satisfont pas de la vie ordinaire et qui courent tout le temps.
Nadia Bradley et sa sur Rita, qui la seconde, ne sont pas des gestionnaires. Elles savent vivre, mais c'est Mustapha Jaffal, le mari de Nadia qui travaille ds que les Bradley rcuprent ce qui reste de l'hritage, soit en 1983. Cest lui qui sera nomm Directeur gnral des Transports Bradley. Il dtient 4 actions sur 15 000.

Nadia la Magnifique

Mustapha Jaffal rend compte, mais bien videmment il rend plus souvent compte Nadia, sa femme. Et Nadia est dpensire, comme Rita. Les quatre membre de la famille reoivent une rmunration mensuelle de 140 000 Dh, dont quarante mille pour Rita seule.
Quand les comptes de la socit sont clos la fin de chaque exercice, on rpartit les dividendes. Bientt, selon Mustapha Jaffal, Il n'y avait plus rien distribuer.
En 1993, Nadia Bradley tombe malade. Elle dcde en 1995.
Aussi particulire qu'ait pu tre la vie conjugale de Mustapha Jaffal et de Nadia Bradley, ils forment un couple uni et solidaire. Elle lui a fait confiance jusqu' la fin et elle n'a jamais mis en garde sa famille contre une quelconque intention condamnable de Mustapha Jaffal. Pas mme sur son lit de mort. Et ds la disparition de Nadia, Monsieur le Directeur gnral est devenu associ.
Il convient avec Rita, je la considrais comme ma propre petite sur de laisser passer une anne avant de parler de partager l'hritage. Selon Rita, quatre mois aprs la mort de Nadia, Mustapha Jaffal, solidement arrim au sige de directeur gnral des Transports Bradley, cesse de verser la famille la mensualit d'usage. La guerre est dclare, Mustapha Jaffal accuse la famille Bradley de ne pas avoir admis qu'un tranger hrite de la moiti des biens de Nadia. La famille Bradley accuse Mustapha Jaffal d'avoir fait main basse sur la socit des Transports Bradley et sur une agence de tourisme et de voyages base Tanger qu'il a cre avec Nadia et Rita, l'agence BVT (Bradley voyages et tourisme). Il disposait de 50, 4 % des actions de cette socit, il parvient, illgalement, selon les Bradley, en augmenter le capital et faire entrer sa deuxime femme dans la socit. Ainsi, dsormais, il dtient 96 % de BVT.
De 1996 aujourd'hui, la famille Bradley et Mustapha Jaffal sont en procs perptuel. Le 16 mai 1997, Mustapha Jaffal dpose la plainte qui vaudra aux Bradley leur chute. Elle concerne tous les litiges qui l'opposent la famille Bradley.
Selon Mustapha Jaffal, l'ancien militant palestinien devenu homme d'affaires florissant, la famille Bradley a ruin la socit des Transports Bradley, en puisant sans arrt dans ses comptes, et elle ne veut pas l'admettre. Pour Rita et sa mre, Mustapha Jaffal refuse illgalement de leur verser quelque dividende que ce soit. Ce quoi Jaffal rpond : Aprs 20 ans de mariage, il y avait une confiance totale, entre mon pouse et moi. Cela n'a pas empch Jaffal de prendre seconde femme, ds 1987. Mais Nadia le savait.
Rita Marleine Bradley est catgorique, ds le dcs de Nadia, Mustapha Jaffal a mis en branle le mcanisme d'limination des Bradley mis en place ds que Nadia est tombe malade, en 1993.
Irne Pellicer Bradley dit que la socit des Transports Bradley a toujours t en bonne sant, et que si Mustapha Jaffal a laiss la famille l'accs de la station principale, Route de Mdiouna, il tenait les agences.
Des agrments de transports touristiques ont t vendus par les Transports Bradley, en 1993, sur dcision de l'Assemble gnrale des actionnaires, Rita Bradley en a tir 2 milliards et demi de centimes, 400 millions ont t affects payer les dettes de la socit, et Mustapha Jaffal a eu 240 millions, selon Me Ali El Kasmi, l'avocat de la famille.

Le couperet de la Justice

Mustapha Jaffal avance pour sa part que les deux surs avaient accs aux comptes auprs des banques marocaines et franaises de la socit et qu'elles y puisaient des sommes folles. Il ajoute que durant 3 ans, les parties se sont largement exprimes devant la justice et ont fait valoir leurs arguments. La justice a dit son mot dans l'affaire des Transports Bradley. En effet, la Cour d'appel de Casablanca a tranch en faveur de Mustapha Jaffal, le 29 novembre 2000. Quant Rita Bradley, elle a t condamne 4 mois de prison avec sursis par la mme cour, et elle doit verser aux Transports Bradley la somme de 19 millions de dirhams.
Rita Bradley est scandalise. Pour elle, toutes les plaintes changes entre elle et son beau-frre, et il y en a une dizaine, tous les jugements, et peu prs toutes les expertises sont orientes. Mustapha Jaffal, toujours selon Rita, a toujours habilement manuvr pour dpouiller sa famille, il a dtrouss Nadia. Et Rita n'hsite pas dire que Mustapha Jaffal a minutieusement prpar son coup depuis 1987. Et en 1993, il aurait d tre dmasqu par Nadia, sa femme. Car ds sa maladie, Jaffal a commenc avoir un comportement suspect.
Pour Irne Pellicer Bradley, Mustapha Jaffal a abus de la confiance de la famille, celle de Nadia surtout.
Dilettantes en affaires, trop occups vivre pour grer srieusement une entreprise de transports, Abderrazak, Rita et Irne Bradley sont-ils simplement victimes de l'insouciance qui les a distraites de leurs propres affaires? La saga est-elle termine? Non, dit Rita. On est parti pour se battre longtemps.
Mais dans l'immdiat, Rita doit payer les 19 millions de dirhams la socit Bradley, car le jugement du 29 novembre est excutoire. À la mi-fvrier, les huissiers se sont prsents une premire fois la villa des Bradley, dont Mustapha Jaffal est propritaire hauteur de 25 %. Les meubles ont dj t valus pour tre saisis et vendus aux enchres. La famille vit sous la menace perptuelle de l'huissier. D'autres plaintes mutuelles se promnent Tanger, Fs et Casablanca.
La tempte ne fait que commencer pour les descendants de Bachir Bradley, elle promet d'tre longue. Si Nadia tait encore de ce monde, elle aurait su pargner ces peines sa famille. Elle n'tait pas femme se laisser impressionner.

[img][/img]
    
    http://aouazi.keuf.net
 
La tragdie des Bradley ; Un Dallas bien de chez nous
    
1 1
 
-
» Pourquoi billons-nous et pourquoi est-ce contagieux
» les prpositions

:
Journal 2000 . Redacteur en chef : AOUAZI BOUCHAIB - E-mail: Prost_ya@hotmail.com :  ::   ::  -