2000 1989
 
 . .

 | 
 

 Le projet archologique d'Aghmat

         
Admin
Admin
avatar

: 116
: 10/07/2007

: Le projet archologique d'Aghmat    02, 2010 9:41 am

l'Institut national des sciences de l'archologie et du patrimoine et de l'Universit de Vanderbilt aux USA;


Les travaux ont t financs par l'ambassadeur Frederick Vreeland et son pouse Vannesa


Le projet archologique d'Aghmat qui a dmarr en 2005 dans le cadre d'une convention entre l'Institut national des sciences de l'archologie et du patrimoine et de l'Universit de Vanderbilt aux USA, se veut une initiative singulire destine faire renatre la mmoire de ce site et le valoriser davantage


M. Ahmed Taoufiq, Ministre des HAbbous, M. Bouchab Moutaouakil, Gouverneur de la province dAl Haouz, M. Hamid Narjis, Prsident de la Rgion Marrakech-Tensift Al Haouz
M. Ahmed Taoufiq, Ministre des HAbbous, M. Bouchab Moutaouakil, Gouverneur de la province dAl Haouz, M. Hamid Narjis, Prsident de la Rgion Marrakech-Tensift Al Haouz
Plac sous la direction de Ronald Messier, Abdallah Fili et Larbi Erbati, professeurs universitaires et archologues confirms, ce projet se propose de dterrer le vieux Hammam d'Aghmat gisant depuis longtemps sous les dblais d'un champ rcupr par l'activit agricole.

Les travaux ont t financs par l'ambassadeur Frederick Vreeland et son pouse Vannesa, l'Institut amricain des tudes maghrbines et la Commission maroco-amricaine, sachant que depuis 2009, une fondation baptise Aghmat a t cre dans le but de poursuivre les recherches archologiques et de prserver les vestiges dcouverts.

Dans ce sens, il convient de noter qu'un effort considrable a t consenti pour se procurer un terrain de 2,5 ha sur lequel seront construit un centre d'interprtation et un muse, o les objets mis au jour pendant les fouilles, seront exposs, expliquent les initiateurs de ce projet, relevant que d'importants travaux de restauration ont t entrepris afin de prparer l'ouverture du site au public

Faire renatre la mmoire d'Aghmat
Le hammam d'Aghmat seul vestige encore debout
Situ au cur du tissu urbain ancien d'Aghmat, le hammam reprsente le seul vestige encore debout de cette agglomration. Son plan pouse forme trapzodale constitue de trois salles couvertes d'une vote en plein cintre, construite par des moellons de l'oued inonds dans un mortier en chaux.

Les dimensions de la salle chaude sont moins grandes par rapport aux deux autres salles, alors que sa hauteur sous-plafond est plus importante que celle des autres.

Le plan tranche clairement avec les plans de hammams islamiques connus au Maroc et en Andalousie aussi bien l'poque Almouahade (Ksar Sghir), qu' l'poque Mrinide (Chellah, Fs, Rabat). Cependant, il prsente des corrlations videntes avec des hammams andalous des 11 et 12 sicles.

Selon les initiateurs du projet, le travail acharn men sur le terrain a permis de collecter des lments carboniques afin de pouvoir dater par C14 les diffrents niveaux du hammam. En effet, son niveau de construction originel date du 10 sicle, et son abandon de la fin du 14 sicle.

Ainsi, le hammam correspond une tape glorieuse de la ville d'Aghmat savoir le moment o elle jouissait encore du rle de capitale rgionale, plus d'un sicle et demi avant l'dification de Marrakech.

Au sud du hammam, se tient un btiment presque indpendant. Il s'agit d'une salle de repos, destine l'accueil des clients, et se prsente sous forme d'une cour centrale ciel couvert, entoure de galeries sur les quatre cts, et dalle en briques cuites disposes en chevrons.

Poursuite des fouilles archologiques
De l'avis des initiateurs du projet, les fouilles archologiques menes sur le site d'Aghmat ont rvl aussi en partie un difice rectangulaire organis autour de bassins, eux-mmes entours de part et d'autre par une enfilade de piliers formant deux galeries sur les cts est et ouest. Au Nord du btiment, une salle d'apparat occupe l'ensemble de la faade. Elle est accessible grce une grande porte. Les bassins de forme barlongue s'imposent au centre de la cour galeries de l'difice. Il est difficile dans l'tat actuel des recherches de prciser si cette tripartition est le rsultat de l'volution de cette structure ou s'il s'agit de son plan originel. Et de poursuivre qu'il s'agit en effet, d'un palais dont la structure est trs solide et quilibre qui s'tend, pour le moment, sur plus de 250 m2. Les travaux continuent pour dfinir les composantes de cet difice et ses limites. Le palais d'Aghmat est rattach au 14e sicle mais rvle des rfections successives permettant de supposer son volution sur une priode historique importante avant son abandon.

Une infrastructure hydraulique complexe
Au cours de la prcdente mission, nous avions dcouvert une canalisation mdivale (Tassoltant Qabila) alimentant en eau potable le hammam et d'autres btiments environnants. Continuer son dgagement, nous a permis de dvoiler une pice d'un puzzle encore en construction, expliquent les archologues. Et de prciser que cette canalisation, oriente Nord-sud, fait partie d'un rseau complexe et performant, permettant d'alimenter la ville et chacun de ses btiments en eau potable. Dans sa partie nord, elle est divise en deux branches dont l'une se dirige vers la vasque octogonale et l'autre vers l'intrieur du hammam.
[justify][center]
    
    http://aouazi.keuf.net
 
Le projet archologique d'Aghmat
          
1 1
 
-
» LITTERATURE NEGRO-AFRICAINE
» La quatrieme anne Architecture

:
Journal 2000 . Redacteur en chef : AOUAZI BOUCHAIB - E-mail: Prost_ya@hotmail.com :  ::   ::  -