2000 1989
 
 . .

 | 
 

 Mbarka Bouada est un pur produit RNI

         
Admin
Admin
avatar

: 116
: 10/07/2007

: Mbarka Bouada est un pur produit RNI    30, 2010 2:48 pm

[[justify]justify]Mercredi 29 Septembre 2010


Je ne pense pas que les ministres choisissent leur portefeuille

Par Fahd Iraqi

Appelez-moi Mbarkita

Mbarka Bouada,
parlementaire (TNIOUNI)

Antcdents

1975. Naissance Elksabi, prs de Guelmim
1996. Dcs de son pre.
1997. Part en Espagne puis Londres pour des tudes de gestion
2003. Rentre au Maroc prendre la direction du ple activit
de Petrom
2007. Elue la premire chambre via la liste nationale du Rassemblement national des indpendants (RNI)
2008. Soumissionne pour une licence radio, quelle dcroche
2009. Elue dans la commune de Casablanca-Anfa


Le PV
Mbarka Bouada est un pur produit RNI, la famille politique o elle a baign depuis sa tendre enfance avec un pre et un frre bleus. Jeune, riche, instruite, elle a lavantage dtre bien ne (fille dun ancien gouverneur de Tan Tan et propritaire de la socit Petrom), ce qui aide gnralement en affaires comme en politique. Mais croire que le secret de son ascension se rduit cela serait mal connatre celle que ses amis appellent affectueusement Mbarkita. Souriante, disponible, travailleuse, la femme daffaires qui dirige, 34 ans, une importante commission parlementaire, est une vraie battante. En plus, elle fait partie de la minorit clibataire qui sige au parlement. En somme, la plus atypique de nos femmes politiques.

Smyet bak ?
Ali Bouada.

Smyet Mok ?
Fatima Sad.

Nimirou dla carte ?
BE 647491. Je le connais par cur, fiche de police oblige.

A 34 ans, vous tes la plus jeune dpute prsider une commission parlementaire. Comment se passe la cohabitation avec les vieux loups de la politique ?
Cest une exprience trs intressante. Je suis tenue de suivre toutes les interventions et de connatre par cur les dtails des dpartements que lon couvre. Sauf que jai des difficults grer les lacunes du rglement intrieur du parlement. Les discours de certains dputs sont parfois interminables, et il est parfois impossible de leur couper la parole. En plus, les hors-sujets sont frquents

Vous avez rejoint le RNI la veille des lgislatives de 2002. Ctait pour faire comme papa, bleu lui aussi ?
Mon pre et mon frre sont au RNI, cest vrai. Mais ce nest pas pour faire comme eux que je suis devenue bleue mon tour. En fait, jai accroch le jour o jai assist au 4me congrs du parti, qui a port Mustapha Mansouri la prsidence. Je nai pas eu regretter mon choix depuis.

Vous attendiez-vous vous retrouver sur la liste nationale des candidates RNI ?
Pas vraiment. Jtais en Espagne quand on ma appele pour me dire que mon nom a t retenu sur la liste nationale. Jai donn mon accord en me disant qutant 4me ou 5me de la liste, je navais aucune chance de passer.

Et ?
Je vais tre franche avec vous. De retour au Maroc, jai assist quelques runions du parti et, un beau jour, alors que je faisais la sieste chez moi, on ma appele pour mannoncer que jtais lue.

Depuis, vous tes devenue accro la politique, au point de prendre la tte dune commission parlementaire. Nest-ce pas tonnant ?
Cest la politique. Le RNI a renouvel, loccasion de la rentre, les chefs de groupe et les prsidents de commission au parlement. On ma expliqu que les dirigeants du parti ont pens moi en tant que femme pour prendre la tte de la commission des affaires sociales, qui revenait traditionnellement au RNI. Jai commenc par refuser, avant de me laisser convaincre. Jai alors demand diriger une autre commission parce que grer des domaines comme lducation et la sant, cest trs compliqu pour une premire exprience. Cest l que jai choisi celle des affaires trangres, qui me correspond davantage.

Votre commission couvre, en plus des affaires trangres, dautres ministres de souverainet : la dfense nationale et les affaires islamiques. Seriez-vous capable de faire un coup dclat, comme lancer le dbat sur le budget de larme ?
Ça ne mintresse pas plus que a. Les affaires islamiques non plus, dailleurs. En plus, je ne peux pas me lancer tte baisse dans une polmique sans matriser mon sujet. Je vous le dis, je suis plus attire par le volet diplomatique et le Sahara.

Pourquoi ne vous tes-vous pas prsente au Sahara, aux communales du 12 juin, au lieu daffronter Bassima Hakkaoui (PJD) et Yasmina Baddou (Istiqlal) Casablanca ? Est-ce le parti qui vous a jete dans la gueule du loup ?
Ecoutez, je me suis retrouve au parlement via la liste nationale et jai toujours senti quil me manquait une certaine lgitimit populaire. Je voulais donc aller sur le terrain, pour de bon. Mais il tait hors de question que je me prsente au Sahara parce que je ne voulais pas mentir aux gens.

En mme temps, Anfa, Casablanca, cest deux pas de chez vous. Ça aide, non ?
Jai toujours habit Anfa. Je me disais : cest l o je peux apporter le plus. Ça tombait bien, le parti navait pas de candidat dans cette circonscription puisque ni Nawal El Moutawakil ni Salaheddine Mezouar ne se sont finalement prsents. Avec le recul, ce ntait pas une circonscription trs complique. Elle tait dj gre par Ouadie Benabdallah du RNI, qui ma apport un prcieux soutien durant la campagne.

Une carrire politique aussi fulgurante, a donne la grosse tte ?
Pas forcment. Il y a toujours des amis pour me dire : Mbarka, garde les pieds sur terre. Rcemment, jai oubli dappeler une amie, elle ma tout de suite envoy un message pour me dire : Attention la
grosse tte.

Votre statut vous vaut dtre trs sollicite
Oui, forcment. Des amis, des connaissances, des inconnus aussi, font appel moi, surtout lorsquils font face des lourdeurs administratives.

Quelle est la demande la plus incroyable quon vous ait faite ?
Dernirement, une personne est venue me demander de laider avoir sa carte de chrif. Je ne connaissais mme pas lexistence de ce document. Au dbut cela ma fait rire, mais il faut bien respecter la personne et laider au moins se renseigner.

Resterez-vous bleue for ever ? Ne risquez-vous pas de tomber, comme dautres figures du parti, dans les filets du PAM dEl Himma ?
Bon, je vous rponds par une formule : le RNI cest pour la vie, mais il ny a que les imbciles qui ne changent pas davis (Rire). Non, je suis contre la transhumance

Que pensez-vous justement de la guguerre entre Mezouar et Mansouri, les deux leaders du RNI ?
Je suis pour la rforme du RNI qui connat aujourdhui un vrai problme. Mais je suis contre la personnalisation du dbat.

Si on vous proposait en 2012 un poste de ministre, lequel choisiriez-vous ?
Je ne pense pas que les ministres choisissent leur portefeuille. Et puis, franchement, je ne pense pas tre prte aujourdhui assumer une telle responsabilit.

Vous tes actionnaire de Radio Mars, la chane sportive qui sera lance dans quelques jours. Le sport vous passionne tant que cela ?
Jadore surtout la radio. Mon retour au Maroc a concid avec le processus de libralisation des ondes. Je me suis toujours intresse au sujet car jai toujours rv dinvestir dans une radio. Ensuite, jai rencontr Hicham El Khlifi (DG de Radio Mars, ndlr) qui partageait ce rve. On a men laventure ensemble. La radio, cest aussi un esprit dquipe.

Un prnom de vieille femme, ce nest pas difficile porter pour une jeune fille ?
Plus jeune jtais effectivement complexe. Javais peur de prononcer mon prnom devant les garons. Mais l, a ne me fait plus rien


2009 TelQuel Magazine. Maroc. ]
    
    http://aouazi.keuf.net
 
Mbarka Bouada est un pur produit RNI
          
1 1

:
Journal 2000 . Redacteur en chef : AOUAZI BOUCHAIB - E-mail: Prost_ya@hotmail.com :  ::  -